Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/01/2010

des verts suspendus pour cause d'alliance avec le PS...

Deux conseillers régionaux sortant Verts de Bretagne, Mme Marie-Pierre ROUGER et M. Yann HELARY, et trois de Pays-de-la-Loire ont été suspendus de leur parti pour alliance avec le PS dès le premier tour des régionales.

L’accord de gouvernement de la région avec le PS depuis 2004 “a bien fonctionné (...) il y a eu 90 % de positif”, a déclaré Mme Marie-Pierre ROUGER. “La droite est forte, il faut s’unir à nouveau, il y a un vrai danger pour les Pays-de-la-Loire aujourd’hui et l’union au 1er tour c’est ce qu’attendent les citoyens”, a également assuré M. HELARY.

Mais dans les deux régions, les Verts ont affiché une position ferme de défense de la politique d’indépendance au premier tour. “Un militant qui n’est pas d’accord se met en congé de son parti”, a déclaré M. Jean-Philippe MAGNEN, le chef de file d’Europe Ecologie en Pays-de-la-Loire. “S’ils sont sur la liste PS, ils ne sont pas Verts”. “On revendique le bilan commun” avec le PS sur la mandature écoulée, “mais on a un projet de société différent” qu’il faut tester auprès des électeurs, a déclaré de son côté M. Stéphane BIGATA, secrétaire régional des Verts en Bretagne. En Pays-de-la-Loire, sept militants Verts devraient être présents sous l’étiquette “Ecologie solidarité Pays-de-la-Loire” sur la liste menée par le président sortant PS Jacques AUXIETTE, qui sera présentée samedi, selon une source de la majorité sortante.

En Bretagne, les Verts partisans d’une alliance avec le PS, regroupés sous le nom de “Bretagne écologie” n’ont pas encore achevé leurs négociations avec le président PS de la région, Jean-Yves LE DRIAN. Le nombre de places qui leur est accordé n’est pas encore connu.