Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/11/2009

Vifs affrontements entre Ségolène ROYAL et Vincent PEILLON

Après une première réunion à Marseille en août dernier, M. Vincent PEILLON, député (PS) au parlement européen, organisait samedi, à Dijon, les "1ères rencontres du rassemblement” des “socialistes, écologistes et démocrates”, des communistes au MoDem, pour faire des propositions sur l’éducation. Ce rassemblement devait être l’esquisse d’un dialogue avec M. Robert HUE, ancien numéro un du Parti communiste français, Mme Marielle de SARNEZ et M. Jean-Luc BENNAHMIAS, vice-présidents du MoDem, ainsi que des Verts.

Mme Ségolène ROYAL, dont M. PEILLON fut proche, s’est invitée à la réunion et a voulu reprendre les rênes de son courant Espoir à gauche en tançant sévèrement M. PEILLON.

La venue de la présidente de Poitou-Charentes, restée quatre heures à ce rassemblement sur l’éducation, avait été désapprouvée la veille par l’organisateur. Il avait jugé “dommage de venir un peu perturber le sens de ce qu’on essaie de construire” et “qui est fragile”, puis déploré sur Europe 1 un “coup médiatique”. Après une arrivée souriante, Mme ROYAL a rencontré un temps l’eurodéputé, ce qui pouvait laisser penser à une réconciliation, a assisté au banquet républicain, est intervenue lors d’un atelier pour plaider la cause de son “chèque contraception” pour les lycéennes de sa région. Mais ensuite, lors d’un point presse, elle a vertement tancé M. PEILLON “Il a commis une faute politique et un "dérapage verbal qui ne doit pas se reproduire”, a lancé l’ancienne candidate à la présidentielle à l’adresse de celui qui s’est imposé comme le leader du courant, le premier du PS, qui l’a soutenue au congrès de Reims.

M. Vincent PEILLON n’a pas caché son agacement, estimant que “Mme ROYAL est venue faire à Dijon une conférence de presse”, parlant “de méthodes un peu déplacées et assez ridicules”.

Les commentaires sont fermés.