Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/02/2010

Les perles de Georges Frêche

L’exubérant président de la région Languedoc-Roussillon ne peut visiblement pas s’empêcher de créer la polémique là où il passe. La récente controverse, en rapport avec la "tronche pas catholique" de Laurent Fabius, n’est que la dernière d’une longue liste débutée il y a une dizaine d’années. Florilège.

C’est en 2002, pour expliquer sa cruelle défaite aux élections législatives, que Georges Frêche se révèle à la France comme un redoutable analyste politique : "La droite a été soutenue par les islamistes et les femmes voilées d’Al-Qaeda". Salauds de droite ! D’ailleurs la socialiste Hélène Mandroux qui l’a battu aux municipales de Montpellier en 2004 n’est rien d’autre qu’une "conne qui va nous faire perdre la mairie". Et le danger semblait d’importance car en 2006 : "Montpellier est un poste avancé de Tsahal".

Mais pas seulement. Il n’y a pas que l’état d’Israël qui lorgne sur le Languedoc-Roussillon. Selon Georges Frêche la région est également menacée par les musulmans de France : "Ils ne vont pas vouloir maintenant nous imposer leur religion. Qu’ils rentrent chez eux". Et de conclure : "le problème majeur n’est pas la religion, mais le nombre."

De toute façon "il y en a marre de voir la France se culpabiliser sur la colonisation", d’où son idée de créer un "Musée de la France" en Algérie. Une initiative unanimement condamnée par les historiens qui provoquera cette réplique atrabilaire : "Rien à foutre des commentaires d’universitaires trous du cul. On les sifflera quand on les sollicitera."

Foin de leurs bons conseils, le président de la région Languedoc-Roussillon possède sa vision toute personnelle de l’histoire. Il en fera part en 2006 auprès d’un groupe de harkis pro-UMP :

"Vous êtes allés avec les gaullistes. Ils ont massacré les vôtres en Algérie et encore, vous allez leur lécher les bottes ! Vous faites partie des harkis qui ont vocation à être cocus jusqu’à la fin des temps. Vous êtes des sous-hommes, vous n’avez aucun honneur !"

Mauvais Français, ces harkis... Ils ne valent pas mieux que les footballeurs ! Ces "crétins qui ne savent pas chanter La Marseillaise", cette équipe de France avec "neuf blacks sur onze", alors que "la normalité serait qu’il y en ait trois ou quatre. Ce serait le reflet de la société".

De toute façon ce sont tous des cons dans ce pays. Pas un pour racheter l’autre. Le pas très catholique Laurent Fabius ? "Il a une image de tête d’œuf, mais ce n’est pas en louant une motocyclette et en parcourant les routes de l’Ariège qu’il va y remédier."

Et à l’étranger non-plus ça ne rigole pas. Benoît XVI selon Georges Frêche ? "J’espère qu’il sera meilleur que l’autre abruti. Celui-là, on le jugera sur le mariage des prêtres et sur la capote […]. On en a quand même raté un au bombardement de Dresde." La Chine et le Tibet ? "Jamais la Chine n’a envahi le Tibet. Ce sont les Tibétains qui ont envahi la Chine."

Avec un tel homme à sa tête la région Languedoc-Roussillon ne manquera pas de faire parler d’elle.

08:32 Publié dans Insultes | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.