Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/02/2012

Hollande piégé pour la seconde fois par le vote électronique à l'Assemblée

PARIS, 14 février 2012 (AFP) - François Hollande, député socialiste de Corrèze peu présent au palais Bourbon pour cause de campagne présidentielle, s'est fait piéger mardi, pour la deuxième fois en six mois, par une erreur matérielle d'un collègue à qui il avait donné délégation pour voter à sa place.

Lors du vote d'un texte concernant l'intercommunalité, sur lequel le groupe PS s'abstenait, six députés socialistes ont voté contre, dont François Hollande, révèle l'analyse du scrutin électronique publié par l'Assemblée.

Mais, selon l'entourage du candidat socialiste, il s'agit d'une erreur matérielle du député auquel il avait donné délégation, François Hollande "ayant toujours voté comme le groupe".

De même, début septembre, François Hollande avait été comptabilisé dans les votes favorables au premier plan de rigueur gouvernemental, contre lequel votaient les socialistes, en raison d'une erreur technique de Jérôme Cahuzac, président socialiste de la commission des Finances de l'Assemblée, auquel il avait donné procuration.

Un député peut recevoir délégation d'un de ses collègues, et d'un seul, pour voter à sa place.

Les commentaires sont fermés.