Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/06/2012

Chassaigne (PCF) "choqué" par la répartition des postes à l'Assemblée

PARIS, 27 juin 2012 (AFP) - André Chassaigne, président du groupe GDR regroupant les députés du Front de Gauche (FG) et des députés ultra-marins, a jugé mercredi "particulièrement choquant" que son groupe n'ait pas de vice-président ni de présidence de commission comme il le réclamait.

"Le sort qui nous est fait avec le refus d'une vice-présidence et le refus d'une présidence de commission est particulièrement choquant", a-t-il déclaré mercredi à l'issue d'une réunion avec les autres présidents de groupes.

"C'est pas seulement une question de répartition de postes, c'est sans doute aussi des choix politiques qui se préparent", a-t-il analysé.

La veille, ce sont les écologistes qui ont protesté de ne pas avoir pu obtenir la présidence de la commission du développement durable comme ils le souhaitaient.

"Quoi qu'il en soit, nous avons la volonté de participer de façon positive", a cependant ajouté M. Chassaigne. Mais l'élu du Puy-de-Dôme s'est montré comme la veille critique à l'égard de l'augmentation de 2% du Smic.

Et a également interrogé: "Quel sera le positionnement du président de la République face aux exigences de Mme Merkel? Est-ce que nous allons nous coucher devant Mme Merkel?".

Interrogé sur la position de son groupe pour la déclaration de politique générale du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, il a menacé: "si les orientations qui sont en train d'être prises se confirment, je doute que nous puissions avoir un vote favorable".

Les commentaires sont fermés.