Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/11/2012

Mamère (EELV) : "je ne me vois pas tenir 5 ans à avaler des couleuvres"

PARIS, 09 nov 2012 (AFP)

Le député Noël Mamère (EELV) a estimé vendredi que les écologistes avaient "un problème culturel avec une grande partie de la gauche traditionnelle" qui devenait "un problème politique", confiant ne pas se voir "tenir cinq ans à avaler des couleuvres".

"Nous avons un problème culturel avec une grande partie de la gauche traditionnelle, qu'il s'agisse du PS ou du PC", a constaté sur BFMTV le député-maire de Bègles, après les propos du sénateur EELV Jean-Vincent Placé, s'interrogeant sur la place de son parti au gouvernement.

"Et ce problème culturel devient un problème politique parce que maintenant les écologistes sont pratiquement dans toutes les institutions et ils ont deux ministres au gouvernement et ce sont deux bons ministres qui travaillent bien", a-t-il souligné en confiant: "je ne me vois pas tenir cinq ans à avaler des couleuvres une fois par semaine".

L'ancien candidat des Verts à la présidentielle de 2002 a dit s'être notamment posé des questions la semaine dernière parce que, a-t-il expliqué "la fiscalité écologique est une sorte de mot passe-passe pour les socialistes mais qui n'a aucun contenu".

"Ils s'exonèrent de toute politique écologique et de toute politique s'engageant vers une conversion écologique de la société une fois qu'ils ont parlé de transition écologique, mais cela ne suffit pas", a déploré l'élu écologiste en souhaitant que les socialistes donnent "des preuves" de leur engagement.

"Ces preuves, on les attendait dans le pacte de compétitivité" mais ils ont proposé "la fiscalité écologique en 2016, autant dire un enterrement de première classe, parce que chacun sait qu'un gouvernement qui a déjà cédé devant les pigeons et autres lobbies, ne sera pas capable en 2016, à la veille des élections présidentielle et législatives, de mettre en oeuvre cette fiscalité écologique", a-t-il dénoncé.

Parmi les autres sujets de conflits, Noël Mamère a cité la question du traitement des sans-papiers, après l'adoption dans la nuit par le Sénat d'une "retenue" pouvant aller jusqu'à seize heures pour remplacer la garde à vue des sans-papiers et la construction de l'aéroport Notre-Dame-Des-Landes.

Ce projet d'aéroport, "c'est l'exact contraire de la transition écologique puisqu'il s'agit d'un projet inutile, coûteux, et destructeur pour l'environnement et qui ne correspond pas du tout aux engagements du gouvernement pour aller vers la transition écologique", a-t-il accusé.

Les commentaires sont fermés.